Nous contacter

Changez d'humeur!

Par Sébastien Bélisle le Mardi, 23 Août 2011

Nul n’est une île, surtout au bureau! Sans le savoir, les employés répandent leur humeur et perçoivent celles des autres, lesquelles peuvent les influencer à leur tour. Quand ils travaillent en groupe, ils « attrapent » tout bonnement les émotions de leurs collègues, comme des virus, un phénomène connu sous le nom de contagion émotionnelle. Les effets d’une telle contagion deviennent encore plus puissants dans des équipes stables, où existe une plus grande interdépendance professionnelle. Prêt à rendre la dynamique du groupe plus positive? Voici comment gérer consciemment les émotions ambiantes et celles que vous souhaitez transmettre à l’équipe.

1. Soyez conscient de votre propre humeur

Est-elle bonne? Sinon, changez-là! Pour être de meilleure humeur, arrêtez-vous un instant et rappelez-vous une situation au cours de laquelle vous vous sentiez particulièrement positif. Et souriez! Des études prouvent que votre expression faciale influence votre humeur.

2. Gare à votre communication non verbale

Puisque la communication émotionnelle passe majoritairement par le langage corporel, soyez attentif à votre posture, à votre démarche et à vos gestes. N’oubliez pas d’initier le contact visuel avec vos collègues, et de maintenir le contact lorsqu’ils s’adressent à vous.

3. Neutralisez les éléments négatifs

Quand des membres d’une équipe adoptent délibérément une attitude négative, vous gagnerez à déterminer la source de cette négativité et à en discuter. Si ces moyens ne fonctionnent pas, évitez de partager vos points de vue plus qu’il ne le faut avec les personnes négatives lors de vos réunions.

4. Créez une culture émotionnelle positive au sein de votre équipe.

La culture émotionnelle réunit notamment les émotions qu’il est acceptable d’exprimer et celles qu’on doit supprimer dans le groupe. Puisque la recherche a démontré qu’au travail on exprime plus facilement la colère que la joie, assurez-vous de créer un environnement dans lequel les émotions positives ne sont pas seulement acceptées, mais encouragées. En établissant clairement que les émotions négatives destructrices et les comportements qui en découlent (comme l’intimidation, la trahison et le manque de civisme) ne seront tolérés d’aucune façon, vous contribuerez à créer un environnement moins propice à les laisser se produire, s’enraciner et se répandre au sein de l’organisation.

Source: Magasine Premium, août 2011.

Vous aimez cet article? Partagez-le!

Laissez-nous un commentaire!


Ne sera pas diffusé

Texte seul, les tags HTML seront supprimés automatiquement. 4000 caractères et 4 liens maximum.
 

Emploi-Québec Desjardins Enrichir le Québec de sa relève Réalisation de Radium Multimédia