Nous contacter

Portrait économique de l'Abitibi-Témiscamingue

Par Véronique Gilbert le Lundi, 3 Décembre 2012

Voici le portrait régionale de l'Abitibi-Témiscamigue à l'automne 2012, en terme d'occupation du territoire, de population, de conditions de vie, de structure économique, et du marché du travail (secteurs des entreprises et des emplois).

 

  • Occupation du territoire

L'Abitibi-Témiscamingue représente 1,8 % de la population du Québec en 2011 (146 419 habitants), se classant au 14e rang parmi les 17 régions.

La population est répartie sur un territoire de 57 339 km2, soit 3 habitants/km2, se classant au 4e rand parmi les régions.

L'importance de la population rurale est de 36.6 %, soit une part presque 2 fois plus élevée qu'au Québec (19,5%).

La ville de La Sarre comptait en 2011, 7250 habitants. Pour l'ensemble de la MRC d'Abitibi-Ouest 20 759 habitants.

 

  • Démographie/ population

L'ensemble des régions ressources vivent, depuis plusieurs années, un déclin démographique, à l'exception de l'A-T qui de 2006 à 2011à vue sa population augmenter de 1,1 %.

Toutefois, ces perspectives sont négatives pour 2011-2016 avec une légère diminution de la population de -0,6%.

 

  • Mouvements migratoires interrégionaux

Le déclin de la population de l'A-T trouve souvent sa source dans les mouvements migratoires (habitants entrants-habitants sortants). De 2006-2011, le solde des échanges migratoires est nettement déficitaires en A-T (260 personnes par année, soit -0,18%).

Cependant, en 2011 la région a connu un solde positif (+ 53 personnes).

 

  • Conditions de vie /Revenu

De 1997 À 2009, le revenu personnel par habitant de l'A-T, est inférieur à la moyenne québécoise. 

En 2012, le revenu passe au dessus de la moyenne québécoise et atteint 27 048 $ part habitant, et pour l'ensemble du Québec (26 642 $).

 

  •  Conditions de vie/développement économique

Le développement économique représente la réalité économique et repose sur 4 grands thèmes: la démographie, le marché du travail, le revenu ainsi que la scolarité.

En 2011, la région inscrit l'indice le plus élevé des régions ressources avec un indice de développement économique de 95,0, alors qu'au québec l'indice est de 100,0.

 

  • Structure économique / base industrielle 
En 2011, l'A-T regroupe 1,8 % des emplois du Québec.
L'économie de la région est orientée davantage vers l'exploitation forestière et minière.
Les emplois dans le secteur primaire (forêt et mine) surpasse de plus de 7 fois celle du Québec (15,2 % comparativement à 2,1 %)
La fabrication 8,7 % contre 12,3 % au Québec et ce secteur est axé beaucoup sur la transforamtion des ressources naturelles.
La construction occupe une part inférieure à celle du Québec.
Le secteur tertiaire (services) ralentit dans la région avec le développement accéléré du secteur minier. Ce pourcentage s'éloigne de celui du Québec avec 70,5% contre 79,4%. 
 
  • Commerce exctérieur
Depuis 2004, un peu plus de 60 % des exportations internationales sont effectuées par le secteur manufacturier en A-T, alors qu'au Québec on parle de 75 %. Ce pourcentage est à la baisse depuis 2005.
 
 
  • Investissement
L'investissement privé non résidentiel affiche une tendance positive en A-T de 2008 à 2012 (+2,5% par année) et chute de près de 45 % après 2010. Cela s'explique par des investissements massifs liés au Plan Nord. 
 
L'investissement résidentiel connaît une hausse continue depuis plusieurs années (+9,6 % par année)
 
  • Économie/Marché du travail
En 2011, le marché du travail poursuit sa relance en A-T (+ 3 300 postes)
 
En 2011, pour la première fois depuis 10 ans, le taux d'activité et le taux d'emplois dépassent ceux du Québec.
 
Depuis 1997, le taux de chômage de la région de l'A-T est supérieur à celui de l'ensemble du Québec, sauf en 2011. 
 
 
  • Emploi 
De janvier à octobre 2012 le nombre d'emplois diminue en A-T (-2700 postes) comparativement à la même période en 2011. Les prochains trimestres seront à sureveiller afin de voir si la tendance se maintiendra à la baisse.
 
 
 
Source: Mistère des finances et de l'économie du Québec, Portrait régional automne 2012, Pascal Beaulieu et Philippe Trempe.
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

Vous aimez cet article? Partagez-le!

Laissez-nous un commentaire!


Ne sera pas diffusé

Texte seul, les tags HTML seront supprimés automatiquement. 4000 caractères et 4 liens maximum.
 

Emploi-Québec Desjardins Enrichir le Québec de sa relève Réalisation de Radium Multimédia