Nous contacter

Marie-Félix Martin en voyage humanitaire avec sa mère et son frère!!!

Par Marie-Félix Martin le Mercredi, 12 Juin 2013

Je m’appelle Marie-Félix Martin et j’ai treize ans. Cette année je vais vivre une expérience hors du commun, je vais faire un voyage humanitaire avec ma mère et mon frère.  À l’automne 2012, ma mère nous a parlé de ce projet un peu farfelu. Puisque ma mère sera en congé pendant six mois, elle voulait en profiter pour faire quelque chose de différent. Mon frère et moi en avons discuté ensemble, et nous avons décidé d’embarquer dans ce grand voyage! Mon père ne viendra pas, parce qu’il travaille. Le fait que mon père ne nous accompagne pas me dérange énormément. Nous serons séparés pendant deux semaines, et je sais que je vais m’ennuyer de lui.

Donc, ma mère épluche les sites internet pour trouver des organismes qui offrent des voyages humanitaires. Il y en a plusieurs, mais  le seul organisme qui offre le chantier familial est Aro-International. Il s’agit d’un organisme sans but lucratif, qui organise des séjours d’immersion  interculturelle  depuis 1994. De  plus, c’est avec cet organisme que les jeunes de la Polyno sont allés en voyage humanitaire l’an passé. C’est plus rassurant!

Nous n’avons pas de choix à faire quant au pays, puisque le chantier familial est offert uniquement à Cuba.  Nous ne savons pas encore dans qu’elle ville nous serons, mais chose certaine, nous ne serons pas à Varadero! On ne s’en va pas en vacances, on s’en va travailler. Ma mère nous le répète assez souvent, je pense que mon frère et moi, on a compris!

En janvier 2013, ma mère doit faire l’inscription au chantier familial. Avant de  nous inscrire, elle prend le temps de nous relire les conditions que nous impose Aro :

1)    Faire un minimum de 20 heures de cours d’espagnol avant notre départ; humm, très intéressant!

2)   Participer aux journées de formation d’Aro; pas de problème, on va mieux savoir à quoi s’attendre.

3)   Travailler à la recherche de financement; j’imagine que c’est faisable.

4)   Témoigner de notre expérience à notre retour; moi, ça, c’est le bout qui me tente le moins, mais bon, je devrais être capable de le faire, surtout si c’est par écrit!

Donc, on accepte les conditions et on s’embarque dans cette grande aventure!

Au début février, avec l’aide de quelques amis, ma famille et moi allons empaqueter chez Maxi, pendant deux journées et demie. Ce fut fatigant, mais nous avons réussi à ramasser 1000$. Très motivant!

En avril, on débute nos cours d’espagnol, nous sommes quatorze personnes, il s’agit d’un cours débutant, notre enseignante est Cécilia, une gentille Mexicaine. Ce n’est pas si facile que ça! Le lundi, après une journée complète de cours à l’école, on se ramasse un lunch et on s’en va apprendre une langue étrangère pendant 2h30.  En plus, on a des devoirs!  Ça prend quand même un minimum de volonté. Mais j’aime ça.

Dimanche, le 12 mai, c’est un jour important, c’est la fête des Mères! Pour nous, c’est surtout notre première rencontre avec les autres familles qui feront le chantier familial avec nous, c’est notre journée de formation. Puisque la rencontre se fait sur une demi-journée à Montréal, Aro accepte que nous la fassions avec Skype. C’est une première pour eux! Donc 8h30am, nous sommes prêts à rencontrer les autres personnes. Au total, 5 familles feront le voyage. Nous rencontrons Marie-Pascale et sa fille Charlie qui aura 12 ans pendant le voyage. Il y a Isabelle, avec son fils Jean, 14 ans,  et son conjoint Pierre. Il y a une famille d’Amqui, qui, comme nous, fera la rencontre par Skype. Il s’agit de Louise, Tommy, leur fils Thomas, qui aura également 12 ans à Cuba et leur fille Elia, 7 ans. Il y a également une famille de France, mais Amira n’a pas tellement de détails sur la famille. Évidemment, ils ne sont pas présents à Montréal.

On pensait avoir des détails sur l’endroit où nous habiterons durant notre séjour, mais ce n’est pas encore confirmé. Soit, nous habiterons dans les familles, dans les environs de Matanzas ou soit, nous habiterons tous ensemble dans les environs de Granma (à environ 6hres d’autobus de Varadero où on va atterrir). Pour l’instant, rien d’officiel. Aro aimerait bien que nous habitions dans les familles puisque c’est une meilleure immersion, mais Amira nous explique que c’est plus compliqué au niveau du gouvernement de Cuba.

Nos accompagnatrices seront Maude-Rose, qui sera déjà à Cuba et Lourdes une Cubaine qui ne parle que l’espagnol.

Amira nous montre des photos de salles de bain, il n’y a pas de siège de toilette, pas de siège, vous avez bien lu! On doit jeter le papier de toilette dans la poubelle, jamais dans la toilette. Et si on oublie, on doit absolument le ramasser. Note à moi-même; ne l’oublie jamais, parce que  c’est vraiment dégoûtant!  En plus, il n’y a même pas de papier de toilette. Eux s’essuient les fesses avec du papier journal. Incroyable, on dirait un autre monde! Nous devons donc emporter nos rouleaux de papier de toilette. À partir d’aujourd’hui, on doit calculer combien de rouleaux on prend dans une semaine! Et surtout en emporter 5 de plus, je ne voudrais surtout pas en manquer! Il n’y a pas d’eau chaude dans les douches, et parfois,  pas d’eau du tout pendant plusieurs jours! D’ailleurs, on doit s’emmener un pichet de lait pour prendre l’eau dans des barils de pluie, si jamais on n’a pas d’eau pour se laver!

Pour les repas, mon gourmand de frère, ça l’inquiète beaucoup. Bon, je l’avoue, moi aussi, un peu! Amira ne nous rassure pas, mais pas du tout. Petit déjeuner : du pain sec et de la mayonnaise! Pour dîner : du riz et des légumineuses, et pour souper, copier-coller le repas du dîner! Il semble qu’on mange juste ça du riz et des légumineuses. Très rarement du porc ou du pollo (c’est comme ça qu’on dit poulet en espagnol!) Jamais de poisson! Surprenant, rester sur une île et ne pas manger de poisson. Mais Amira nous explique que le poisson et les fruits de mer, c’est du luxe,  juste pour les touristes. À Cuba, l’eau n’est pas potable, mais nous boirons de l’eau bouillie.

Amira nous rappelle que puisque c’est  une expérience de groupe qui privilégie les contacts humains, on ne doit pas emporter d’iPod, iPad, iPhone…

Nous parlons beaucoup du choc culturel parce qu’il est inévitable. Nous vivons tellement d’une façon différente. Les Cubains sont extrêmement démonstratifs lorsqu’il vient le temps d’exprimer ses émotions, tout le contraire de moi. Les Cubains ne sont vraiment pas ponctuels, ni vraiment fiables. Il y a régulièrement des changements de dernière minute et beaucoup de temps d’attente. Hum, je vais exercer ma patience!

Amira nous met en garde contre le syndrome du Père Noël. Elle explique que là-bas, les gens sont tellement pauvres qu’on va avoir le goût de tout leur donner. Elle nous répète que si on tient à quelque chose, on est mieux de le laisser ici!

Nous devons faire une contribution matérielle, puisque plusieurs éléments sont en pénurie à Cuba. Des draps, taies d’oreillers,  gourdes, thermos,  casse-têtes, vêtements, chaussures, matériel scolaire, produits pharmaceutiques, pour ne nommer que ceux-là.

Pour remercier la famille avec qui nous serons jumelés, nous devons emporter du lait en poudre, de l’huile à cuisson végétale, du riz, des gants à vaisselle, un sac de grains de maïs à éclater, du sirop d’érable, un sac de guimauves, des pains de savon, et du détergent en poudre.

À la fin du mois de mai, nous avons aussi organisé une vente de garage qui s'est déroulée sous une pluie torentielle. Malgré la pluie, il y a eu un achalandage au-delà de nos espérances. Plusieurs personnes sont venues nous encourager. Nous avons réussi à ramasser plus de 1000$. Nous sommes satisfaits, même si la température n’était pas très clémente.

À suivre...

 Marie-Félix Martin, envoyée spéciale

 

 

Vous savez que le CJEAO peut vous aider dans votre recherche d'emploi, pour de l'information scolaire et pour vous supporter dans vos projets. Mais savez-vous que nous avons aussi pour mission de favoriser la participation citoyenne et l'ouverture sur le monde ?

On est donc très fier de vous présenter un nouveau projet: les Envoyés spéciaux. Au cours de la prochaine année, nous allons vous faire découvrir des jeunes d'Abitibi-Ouest qui ont entre 12 et 35 ans et qui parcourent la planète pour découvrir des cultures, pour apprendre, pour explorer. Si vous avez un projet de voyage, faites-nous signe, on veut vous suivre dans vos aventures !!!  :D
 
 
POUR TOUT SAVOIR SUR LES AVENTURES DE NOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE:facebook.com/cjeao

Vous aimez cet article? Partagez-le!

5 commentaires

Nathalie Doire

Mardi, 16 Juillet 2013 à 10:49

Je lui souhaite, et à sa mère et à son frère, une excellente aventure. Marie-Félix est une jeune adolescente très épanouie. Son sourire aura un impact très enrichissant pour ceux avec qui elle aura à passer ses deux semaines.
Bon voyage et Bon enrichissement.
Amuse toi bien.

Gisèle Martin

Mardi, 16 Juillet 2013 à 23:30

Ma belle Marie-Félix, d'abord je veux te féliciter pour ce bel article. Je suis certaine que tu vas apprécier cette belle expérience de vie qui sera pour toi, de même que pour Hubert et ta Maman, toute une aventure dont tu vas te rappeler toute ta vie!
Tu vas prendre des photos, c'est certain. J'ai hâte de les voir... Si tu demeurais à Victoriaville, je te ferais vivre une autre expérience en mars ou avril: je te ferais faire une homélie lors du 5e dimanche du carême qui est le dimanche officiel de Développement et Paix...
Maman a un coeur grand comme le monde et toi et Hubert aussi! Papa aussi, mais il travaille... Tu vas peut-être y prendre goût et tu aimeras peut-être y retourner... ou dans un autre pays, qui sait...
Tu sais Marie-Fé, lorsque j'enseignais au Secondaire, j'avais organisé un voyage de deux semaines en Haïti pour trois de mes étudiantes. Elles étaient dans un orphelinat... elles m'ont raconté toutes la misère qui existait là-bas, tout ce qu'elles ont réussi à faire pour aider les petits et les gardiennes, ce qui a fait que
jamais au grand jamais elles ont regretté d'y être allées... au contraire elles ont tellement aimé les petits dont elles s'occupaient, qu'une fois revenues, elles ont tout essayé pour que leurs parents "adoptent" leurs petits protégés...
bon voyage Marie-Félix, bon voyage Hubert et bon voyage à Maman aussi. Je vous embrasse très fort!
Mamie xxx xxx xxx (ça c'est pour Papa xxx).

Andrée Martin

Jeudi, 18 Juillet 2013 à 10:13

WoW!

Quelle expérience et quel courage de votre part!

Bravo! à vous tous et merci pour ce beau compte-rendu sur la préparation de ce voyage.

Nous lirons avec plaisir la suite de ce grand événement.

Travailler sur le terrain, comme on dit, c'est toute une école de vie que vous n'oublierez jamais.

Bonne chance à vous trois et revenez-nous en forme.

Félicitations! Louise d'avoir eu cette idée et surtout de la réaliser.

Félicitations! Marie-Félix d'avoir embarqué dans ce grand projet et de nous tenir si bien au courant du chemin parcouru par ton merveilleux article. Tu écris très bien.

Félicitations! Hubert de vouloir vivre cette expérience et soit assuré que tout ira bien pour toi. Même si tu as peur de manquer de bouffe, avec ta grande capacité d'adaptation, nous sommes certains que tu passeras à travers ce grand défi en gardant la tête haute. N'oublie pas que Grand-Papa est là pour veiller sur vous trois.

Un beau bonjour à Yannick, tu peux être fier des tiens.

Bisous,

Tante Andrée et oncle Yvon.

Sonia Martin

Jeudi, 18 Juillet 2013 à 19:24

Je vous souhaite de vivre une belle expérience malgré le changement de style de vie que vous vivrez. Cela ne pourra qu'être très enrichissant. Ne vous en faites pas, 2 semaines et se sera vite passée avec le travail que vous effectuerez. Je ne pense pas que vous aurez beaucoup de temps pour vous ennuyer. Je pens à vous trois et bon séjour.

À la prochaine.

EugeneDueno

Mardi, 25 Avril 2017 à 04:18

[url=http://guod.me/tg/krim-baroi-mardon-maxi-size-ta-ribai-vo-eii-man.html]http://guod.me/tg/krim-baroi-mardon-maxi-size-ta-ribai-vo-eii-man.html[/url]

Laissez-nous un commentaire!


Ne sera pas diffusé

Texte seul, les tags HTML seront supprimés automatiquement. 4000 caractères et 4 liens maximum.
 

Emploi-Québec Desjardins Enrichir le Québec de sa relève Réalisation de Radium Multimédia